top of page
  • Photo du rédacteurayutec

Pourquoi quitter Whatsapp pour Telegram?

Dernière mise à jour : 2 févr. 2023


En voilà une drôle d’idée n’est-ce pas? Impensable? Plus tant que ça et voilà pourquoi.

Pendant ces dernières années, les informations concernant notre vie privée, nos données personnelles (très) ont été mises à mal à cause de Facebook, Google et plus récemment, Instagram et Whatsapp. Le sujet semble un peu réchauffé? Détrompez-vous.

1er point, puis-je me passer de Whatsapp et si oui, que se passe-t-il avec mon historique de conversations et des médias? Oui, vous le pouvez et vous pouvez même partir avec tout ce qui vous concerne et le reprendre dans Telegram intégralement.

2ème point, pourquoi quitter Whatsapp? Vos conversations ne vous semblent pas si secrètes que cela… aucun secret d’état a priori, c’est vous qui le dites.


Nous allons donc aborder ici le petit message que nous avons tous eus dans WA qui nous demandait d’accepter les nouvelles conditions générales et le partage de nos conversations avec Facebook. Et bim! Un choc pour tellement de gens… et ensuite, une fois acceptées, retour à la vie normale comme si de rien. Pas pour tous.

A ce moment-là, en janvier 2021, près de 500 Millions de personnes se sont retrouvées sur Telegram et le chiffre n’a fait que croître depuis. Pourquoi? (Signal aussi a connu un essor, mais moins fort).

Faisons juste un petit résumé factuel de Whatsapp et leurs nouvelles conditions.

  • le 8 février 2021, WA applique ses nouvelles CG… partage de tous vos messages et contenus avec Facebook.

  • Le tolé inattendu… s’en suit une migration énorme de millions de personnes vers Signal ou Telegram…

  • Panique chez WA qui pensait que personne ne pourrait se passer de WA et que puisqu’ils avaient déjà Facebook, pourquoi s’offusquer? WA revoit sa copie… ou plutôt offre un délai au 15 mai 2021 pour mieux communiquer. Trop tard.

  • Ces nouvelles conditions ne sont pas une option, elles sont obligatoires depuis le 15 mai 2021. Les refuser (possible) va agir de façon pernicieuse et désactiver petit à petit des fonctionnalités de l’app mobile pour ceux qui ne les ont pas acceptées ainsi qu’afficher un message ennuyeux en permanence pendant 120 jours avant d’être déconnectés. Pas très agréable, mais malin.

Soit. En voilà une mesure malhonnête, mais si on réfléchit bien, comment WA gagne-t-il de l’argent? C’est justement là la question et pourquoi doit-il en gagner?

En 2014, WA fut racheté par Facebook pour 20 Milliards de dollars américains. Pas rien pour une app gratuite qui ne vendait rien… et qui ne permettait a priori que de communiquer entre personnes et de manière codée. Il a donc fallu penser un modèle économique pour rentabiliser cette acquisition rapidement. Et la solution bien connue est: quand c’est gratuit, c’est que le produit c’est vous!

La différence entre un WA et FB, c’est que sur FB, vous publiez des choses sur un espace (Wall) qui est plus ou moins public et accessible à tous. C’est donc quelque chose qui ne dérange pas la plupart des gens, mais sur WA, rien de cela, nous parlons de conversations privées avec vos amis, famille et intimes. Comment allier ces 2? Facebook a trouvé en 2016… le partage des informations entre FB/WA, par simple croisement des numéros de téléphones, de localisation et surtout des contacts et amis des 2 plateformes. Avec une IA, le tour était joué pour le profiling et le ciblage des personnes et des pubs. Mais… il fallait que les personnes acceptent cela, d’où les nouvelles CG annoncées en 2020.

Mais est-ce si grave docteur? Oui.

Avez-vous une petite idée de ce que Facebook connaît de vous? Si vous avez l’app mobile (désinstallez-la), même sans la lancer, tous les wifi qui ont croisé votre route, vos amis à proximité, les échanges entre-vous, les adresses IP/MAC, les types d’appareils, les modèles, les navigateurs utilisés, les connexions Bluetooth, vos accès en 4G aussi… même le Fingerprint IP de votre navigateur (un identifiant unique) est récupéré par M. Zuckerberg.


Facebook sait au minimum ça de vous…

Et ça ne s’arrête pas là en fait, car ce n’est pas encore assez. Facebook a aussi acheté des informations de cartes de crédit du monde entier (nom, adresse etc…) afin de croiser les informations entre vos achats du monde réel et les lieux et détails déjà de vos profils facebook. Même vos appels normaux via le GSM sont alors répertoriés… Une manière de toujours mieux cibler leurs publicités et insinuations d’articles à lire ou écouter. 98.5% des revenus de FB viennent de leurs publicités et du partage de vos informations et ils n’effacent JAMAIS RIEN (même si vous le demandez).

Que savez-vous de votre « shadow profile« ? kesako? C’est justement votre profil caché que créent sans le vouloir vos contacts de vous chez FB, même si vous n’y êtes pas… simplement en partageant les leurs, dont vous faites partie. Des croisements de Big Data et de l’IA.

Ne pensez pas que vous n’avez rien à cacher, car les informations récupérées, même a priori anodines sont croisées avec d’autres et vous seriez surpris de ce qui peut en être fait pour vous museler ou pire, manipuler vos opinions en ciblant vos recherches d’informations (et ce n’est pas de la polémique, c’est réel).

Google fait pareil, donc aucun doute non plus. La localisation et le reste, ils savent par année où vous étiez par exemple.


Mais revenons au coeur de l’article, ces points précisés, pourquoi passer à Telegram? Quel est leur modèle économique? Le même forcément? Ne soyons pas naïfs… eh bien non!

Telegram, contrairement à ce qui est souvent pensé n’est pas une app russe. Ses fondateurs, les frères Durov le sont, mais ils se sont exilés depuis plusieurs années pour justement ne pas vouloir dévoiler les données de leurs utilisateurs de VK (Facebook russe) au gouvernement russe. Le gouvernement voulait ainsi connaître les opposants à son pouvoir. Ils ont alors fondé TG en 2014, avec des développeurs disséminés de par le monde et des serveurs aussi.

Nouvelle tentative du gouvernement russe avec TG. Ils ont tenté de bloquer TG, Pavel Durov refusant à nouveau de dévoiler des informations. Mais le Gouvernement ne s’arrêtant pas là a donc simplement bloqué les serveurs de TG. Pas de soucis, les serveurs de TG ont donc changé régulièrement d’adresse… et le gouvernement n’ai ainsi rien trouvé de mieux à faire que de bloquer 16 millions d’adresses IP… dont Google, Amazon et d’autres dans le lot (En Russie).

Ceci pour démontrer que Telegram ne vend pas son âme a priori. Mais est-ce sûr? Oui. Un exemple parlant est que la plupart des hackers, des organisations obscures, même des gouvernements (dont le russe) utilisent aujourd’hui Telegram pour communiquer.

Comment Telegram fait-il de l’argent? A la base, les frères Durov étant immensément riches, ils n’ont pas voulu rentabiliser leur app mobile, mais suite à la migration de WA vers TG, ils ont pensé à un modèle économique depuis 2018 avec les canaux publics de leur app ou en proposant de nouvelles fonctionnalités en plus. Les canaux publics sont comme des Walls d’un réseau social; ils sont donc publics et non sécurisés. C’est un choix et il n’impacte en rien vos conversations codées entre vous et vos amis. Ils ne vendent ni ne partagent vos données!

Car il y a aussi les canaux privés dans Telegram, lesquels sont codés et qui n’ont aucune forme de publicité.

Et si M. Zuckerberg souhaite acheter Telegram? A priori impossible, car c’est la charte de Durov de ne pas vendre Telegram, mais surtout, Pavel ne peut pas voir Mark en peinture… et comme si cela ne suffisait pas, en ce moment, Facebook est sous le coup d’une enquête américaine pour monopole (2021), ce qui devrait les freiner un peu.

En résumé, qu’offre Telegram en plus que Whatsapp?

  • Une vraie sécurité

  • Possibilité d’éditer des messages déjà envoyés ou les supprimer pour les 2 parties

  • L’accès à des Bots, des alertes

  • Des canaux publics et privés par intérêts

  • L’utilisation sur de multiples dispositifs (Smartphones, Desktops, etc..) sans besoin d’avoir le Smartphone à côté. Même éteint, on peut travailler avec TG depuis un PC.

  • Vos données sont stockés dans le cloud et donc accessibles quand vous le souhaitez.

  • les médias sont compressés.

  • Pas besoin de numéro de téléphone… un nom suffit.

  • Des conversations secrètes avec un minuteur d’autodestruction comme « Mission Impossible ».

Voilà… informez et partagez avec vos amis, l’ère Whatsapp ne devrait pas se poursuivre aussi impunément. Il y a des alternatives comme Telegram ou Signal. Nous n’utilisons pas Signal, mais leur approche va dans le sens de votre protection également, même si leur hébergement est centralisé, comme Whatsapp.

Et oui, vous pouvez exporter vos conversations intégralement depuis Whatsapp vers… Telegram ou un fichier. Telegram reprendra ainsi là où vous en étiez restés. Qu’attendez-vous?

36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page