top of page
  • Photo du rédacteurayutec

Facile de développer son site soi-même ?

Ça dépend…

En 2021, il y a beaucoup de possibilités pour publier son propre site. Il n’est plus systématiquement nécessaire de maîtriser du PHP/HTML/CSS, tant que tout se passe bien… mais c’est un raccourci qu’il faut modérer.

Attention à la promesse du site en 3 clics !

Vous l’aurez sans doute vu ou entendu, certains sites proposent de vous accompagner presque gratuitement dans l’élaboration de sites. Ils seront plus ou moins « responsive » et donneront des résultats relatifs selon les exigences de chacun.

Commençons donc ici par juste lister les plateformes de création de contenus ou plus communément appelées CMS (Content management systems).

Le marché se divise principalement entre WordPress qui occupe presque 50% des sites Web actuels et les autres: Wix, Joomla, Drupal, Magento, Instapage, Shopify etc…

source: Builtwith


Il est bon ici de distinguer les CMS qui proposent des sites (vitrines ou de vente en ligne) comme WordPress, Drupal, Magento ou Prestashop et ceux qui proposent de plateformes de e-commerce ou vente en ligne principalement de type SaaS (Software as a service), comme Shopify ou Wix.

Les plateformes SAAS présentent l’avantage d’être prises en charge en grande partie par leur hébergeur : mises à jour, maintenance, hébergement… et tous les aspects techniques généralement sont inclus. L’avantage est de vous permettre de vous concentrer sur votre contenu ou la vente de vos produits et services.

Côté inconvénient, vous n’en maîtrisez pas le contenu…. ni les options de présentation : vous vous retrouvez donc avec un contenu qui ne vous permet pas de vous différencier de la concurrence.

Vous avez la main sur une toute petite partie de votre site. Si publier des éléments est alors très simple, tout apport de modification ou de nouvelle fonctionnalité peut engendrer un coût important. De plus le coût des abonnements de ces solutions peut augmenter sans préavis et la migration est difficile.

Plus besoin de savoir développer ? Pas vraiment… même si via WordPress, des développeurs créent des modèles avec tout le code dedans pour vous afin que vous puissiez les utiliser et les adapter le plus facilement possible à vos besoins.

Versus un développement parti de rien sur un serveur Apache, c’est sûr que les CMS apportent un confort indéniable, mais attention aux pièges.

En effet, WordPress, pour prendre le plus répandu, offre une plateforme efficace et modulable à tel point que l’on peut vite se retrouver piégé par le modèle justement. Il est gratuit (open source), il est personnalisable à souhait, il est « responsive » et s’adapte donc facilement aux smartphones et tablettes aussi. Il offre de nombreux moyens de trouver des solutions pour arriver à ses fins.

Sur un site développé en WordPress, justement quand on n’a pas de connaissances en développement, la tentation d’ajouter extension sur extension est grande. Cela apporte son lot de fonctionnalités, mais aussi son lot de problèmes lors des mises à jour fréquentes populaires sur ce CMS. Comme c’est un opensource, au même titre Linux, c’est une immense communauté de développeurs qui propose toutes sortes de fonctionnalités et ajouts qui vont parfois bien fonctionner et d’autres fois (selon la qualité du code) vous plomber la performance du site ou simplement le planter. Il y a des problèmes qui deviennent alors tellement difficiles à diagnostiquer que le seul moyen devient la suppression de tous les ajouts, voir la recréation du site.

C’est la raison pour laquelle, il vaut mieux s’adresser à des professionnels, car il n’y a pas que le site… ah bon?

Le site, c’est la peinture de la maison… avec les bases… ensuite, il y a le reste, ce que l’on voit moins!

Pour qu’un site soit efficace, que le nom de domaine ne soit pas banni du Web ou des moteurs de recherche comme Google, il faut maîtriser son référencement au mieux, travailler son SEO sur chaque page importante. Il y a un travail au niveau des métadonnées à faire aussi.

Un site non optimisé peut être pire que pas de site du tout. Un visiteur internet n’attendra pas le chargement long et fastidieux d’une page Web, même depuis un mauvais réseau. Au bout de 3 secondes, 60% des personnes quittent la page si elle n’apparaît pas considérant que le site ne fonctionne pas. Et ils n’y reviendront pas, ce qui est encore pire.

Pour obtenir ce résultat de moins de 3 secondes, c’est beaucoup de travail en amont… et des optimisations de cache sur le site oui, mais pas seulement. Il existe aussi ce que l’on nomme le CDN, encore une abréviation barbare, mais qui permet de s’assurer que quel que soit le lieu depuis lequel une personne accède à votre site, l’essentiel du contenu, lui sera affiché rapidement.

En conclusion, il est justifié de se lancer sur un blog sans doute avec un CMS en ligne et de se débrouiller, mais dès qu’il s’agit de business avec de vrais clients à l’autre bout, passer par un professionnel du développement et référencement fait tout son sens.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page